PRESENTATION > HISTORIQUE

 

La Grande Mosquée Ez-Zitouna est l’une des Mosquées les plus anciennes et les plus célèbres en terre d’Islam toute entière, puisqu’elle a été fondée par Oubeidullah Ibn Al-Habhab en l’an 116 de l’Hégire (734 G.). Ce qui a fait la renommée de cette mosquée, ce n’est pas seulement le rôle qu’elle a joué en tant que lieu de prière et de culte mais également et surtout le rôle scientifique et culturel qu’elle a assumé à travers les temps, depuis le début du deuxième siècle de l’Hégire.

En effet la Mosquée Ez-Zitouna, qui enseigne les sciences islamiques depuis l’an 120 de l’hégire (737g), est considéré comme la plus ancienne Université arabo-islamique qui continue de remplir son rôle éducatif durant près de treize siècles consécutifs sans aucune interruption notable. Cette originalité a été mise en exergue par l’historien Hassen Hosni Abdelwahab qui affirme : « La mosqué Ez-Zitouna constitue, de par sa naissance et sa longévité, l’ancêtre le plus ancien des établissements d’enseignement dans le monde arabe ». En tant qu’établissement de science et de culte, la mosquée Ez-Zitouna a connu une situation de prospérité jusqu’à la fin du règne Hafside (634/981H-1237/1573G), à tel enseigne que le savant Abderrahmane Ibn Khaldoun, qui a fait ses études à la mosquée Ez-Zitouna, la classe à l’avant-garde des établissements d’enseignement dans le Maghreb Islamique durant les 14ème et 15ème siècle (G). En effet l’enseignement dispensé à la mosquée Ez-Zitouna embrasse l’enseignement islamique littéraire et religieux, la philosophie, l’ensemble des sciences intellectuelles et mathématiques, notamment la médecine, l’astrologie et la mathématique. Depuis la fin du règne Hafside, le régime d’enseignement à la mosquée E-Zitouna a connu une période de regression marquée par de multiples tentatives de reforme :.

- Ahmed Bey 1er décide une organisation de l’enseignement à la mosquée Ez-Zitouna, par décret daté du 26 novembre 1842(G).

- Le premier ministre réformateur, Kheireddine pacha promulgue le 27 janvier 1876 un décret qui donne une nouvelle impulsion à l’enseignement Zeitounien. Néamoins, ce decret demeure lettre morte en ce qui concerne les sciences modernes, que Kheireddine voulait introduire aux programmes d’enseignement zeitounien, en raison de l’opposition manifestée par certains grands cheikhs conservateurs.

- Durant leur domination de la Tunisie (1881 – 1956), les autorités coloniales se sont évertuées à imposer leur politique éducative sur la mosquée Ez-Zeitouna, afin de la marginaliser et de la muscler, la considérant comme l’un des bastions de la résistance culturelle contre la pénétration coloniale et l’influence française en Tunisie. En dépit de cela, les revendications appelant à la réforme de l’enseignement à la grande mosquée Ez-Zitouna se poursuivent et, en réponse aux revendications du mouvement national ; un train de mesures réglementaires a été pris.

Parmi les réglementations les plus importantes, on peut citer : .

- 16 décembre 1912, promulgation d’un nouveau règlement qui organise l’enseignement zeitounien et le divise en trois cycles :

- cycle primaire, sanctionné par le diplôme d’Aptitude (Al-Ahlya).

- Cycle moyen, sanctionné par le diplôme « Attahcil » .

- Cycle supérieur, sanctionné par le diplôme « Al-Aalimya ».

- Avril 1933 : promotion des programmes d’enseignement, en vertu de laquelle, le diplôme « attatoui’ » change de nom pour devenir diplôme « attahcil » en sciences.

- Avril 1951 : création d’une section moderne : institution du diplôme « Attahcil » moderne en deux parties (semblable au baccalauréat).

Cependant, cette section moderne zeitounienne commence à régresser notablement depuis l’année scolaire 1959/1960, suite au développement de l’enseignement secondaire unifié dont les programmes ont été mis en application progressive par le gouvernement tunisien à partir d’octobre 1958.



L’Université Ez-Zitouna
(après l’indépendance de la Tunisie - 1956)

Après l’accession de la Tunisie à l’indépendance nationale, les décrets suivants relatifs à l’établissement de la grande mosquée ont été promulgués :

• 26 Avril 1956 : création de l’université Ez-Zitouna.

• 30 Juin 1958 : proclamation de la reforme de l’enseignement public et de l’unification de ses programmes. En vertu de cette reforme, les sections zeitouniennes deviennent des écoles d’enseignement moyen intégrées à l’enseignement secondaire public.

• Après la création de l’Université Tunisienne ( le 31 mars 1960) qui devient une institution groupant des instituts supérieurs et plusieurs facultés, la « faculté zeitounienne de chari’a et de théologie » a vu le jour le 1er mars 1961, succédant ainsi à l’université Zeitounienne, et devenue l’une des composantes de l’université Tunisiennes.

• 27 octobre 1961 : mise au point des programmes de la licence en sciences de chari’a et de théologie.

• 15 Févier 1980 : détermination des missions de la faculté zeitounienne de la chari’a et de théologie et organisation des études dans les trois cycles de cette faculté.